Céline Gay naturopathe, Naturopathe à Waldighoffen

06 07 11 15 48
Indisponible aujourd'hui
 

Céline Gay naturopathe, Naturopathe à Waldighoffen

 
Indisponible aujourd'hui
 
06 07 11 15 48
 
Céline Gay naturopathe, praticienne BBA (Bye Bye Allergies)
à Waldighoffen (dans le Haut-Rhin)

Santé

Voici la retranscription (exacte et toute écrite, sans abréviations...) de ma conférence donnée au salon "Vignes & terroirs et mieux-être" à Waldighoffen les 16 et 17 mars 2019.

 

Les petits déjeuners sains

 

"Bonjour, pour ceux qui ne me connaissent pas je m’appelle Céline Gay, je suis naturopathe installée depuis un peu plus d’un an et je travaille à la salle de sport 3.0 à Waldighoffen (stand de l’autre côté, en face de l’entrée) et prochainement également dans une salle dédiée à des ateliers culinaires et sur beaucoup de thèmes différents.

Un des piliers de la naturopathie (c’est d’ailleurs le premier), est l’alimentation !

Manger, se nourrir est une nécessité, mais pas n’importe comment puisque l’impact de notre alimentation sur notre bien-être et notre santé est énorme.

Nous avons tous nos habitudes, héritées de nos parents, de notre mode de vie, de nos goûts et il est souvent difficile d’en changer, à moins d’avoir un but particulier (comme dans les fameux régimes…) ou un réel besoin de « guérir » (comme par exemple un diabète).

Mais en réfléchissant bien, on peut se dire qu’il serait quand même intelligent de prendre soin de soi avant qu’il n’arrive un pépin de santé ou qu’on ne sente mal. 

Nous allons donc voir ensemble à quoi sert ce fameux petit déjeuner, ensuite quelles sont les règles de base d’un bon petit déjeuner pour tous, puis les cas spéciaux des personnes qui ne peuvent rien avaler le matin et un peu le jeûne intermittent, les erreurs les plus fréquentes et enfin des exemples concrets.

Je vais certainement vous présenter des aliments dont vous n’avez encore jamais entendu parler (surtout dans les recette proposées) ou bien que vous n’avez pas encore eu l’occasion de goûter. C’est parfait parce que c’est exactement ce qui donne l’opportunité d’évoluer et d’ouvrir son esprit.

Alors à quoi sert-il réellement ?

 Le terme déjeuner correspond en fait à dé-jeûner, c'est-à-dire à rompre le jeûne de la nuit.

En effet, le matin, la digestion de la veille est terminée, sauf si le repas du soir était trop lourd et bien gras. Le corps a profité du calme pour réparer, enregistrer, pour faire tout ce qu’il avait en attente… et au matin, il a faim !

 Il a besoin d’aliments pour retrouver de l’énergie.

Règles de base d’un bon petit déjeuner

  • La première chose que demande notre corps c’est d’être hydraté.

Pour ce faire nous avons à notre disposition la boisson la plus merveilleuse qui puisse exister pour le recharger car nous en sommes composés à hauteur de 60% en moyenne, c’est l’eau.

La boire froide dès le réveil serait une erreur, le mieux étant qu’elle soit à température ambiante ou tiède. 1 verre avant toute autre chose permet de nettoyer la bouche et de remettre en marche doucement notre système digestif. Ce verre peut être suivi d’un second dont dans lequel on aura pressé la moitié d’un citron pour faire office de petite détox du matin.  

  • Arrive ensuite le fruit (après avoir attendu un petit ¼ d’heure si vous avez pris du citron).

Pas un jus de fruit, surtout du commerce, plein de sucre !

Doux, mûr, bio de préférence (ou encore mieux du jardin), local, mais en incluant régulièrement certains autres venant de loin comme l’ananas, le pamplemousse chinois…  car sinon on se lasse de consommer toujours les mêmes (au bout de 3 mois de pommes on ne peut généralement plus les voir...) et il faut absolument manger en y prenant plaisir.

Ils se consomment avec la peau s’il s’agit d’une pomme, poire… ou épluchés sinon.

 Ils apportent tous des fibres, des vitamines, et de l’énergie.

Selon la saison il est toujours possible d’en trouver un à aimer : kiwis, bananes, pommes, cerises, pêches, fraises, ananas, cassis, groseilles, framboises, prunes…   

En cas de grande fatigue, mais également pour les personnes maigres, ou simplement grandes et vraiment mince (en plus avec les yeux bleus), pas d’agrumes car ils vont les déminéraliser encore plus qu’ils ne le sont.  

Après quelques minutes pour lui permettre d’avoir « coulé » (1/4 d’h) vient ensuite le « pack » complet composé d’une boisson, d’une protéine, de bon gras et de bons sucres lents si besoin.

  • La boisson, chaude ou froide (jamais glacée), qui va finir de réveiller ce système digestif et donner un coup de fouet au démarrage.

Il n’est toutefois pas prévu en naturopathie de démarrer la journée en se prenant une grande tasse de café pour intoxiquer son corps et se donner un bon coup de bâton pour avancer alors que l’on en a pas les réserves au niveau de l’énergie.

Les 2 boissons qui peuvent aider en cas de fatigue tout en apportant des antioxydants sont le thé vert (infusé 10mn dans une eau à 90°C) et le maté (qui est une sorte de thé). Ils possèdent des vertus stimulantes et se consomment donc pour lutter contre la fatigue et le surmenage.

A côté de ça, il y a un choix incroyable d’autres boissons :

  • Du succédané de café. Du café d’orge ou d’épeautre
  • Du lait végétal (d’amande, de noisette, de quinoa, de soja…)
  • Des infusions, qui peuvent être choisis selon le but à atteindre si on a un objectif en tête
  • Des infusions aromatiques c'est-à-dire que ces sont des infusions comme in peut en faire habituellement mais dans lesquelles on ajoute un goutte d’huile essentielle qui apporte un punch à la boisson en plus des propriétés de l’huile essentielle
  • Un chocolat au lait végétal
  • De la chicorée, qui est une plante très proche du pissenlit et qui est tonique et dépurative. Elle soulage notamment les problèmes d’estomac, draine le foie et améliore le transit
  • Du rooibos qui peut être comparé au thé mais sans contenir de caféine et ne présente pas d’amertume
  • Du chaï, boisson composée d’un mélange d’épices aux multiples vertus

Vous voyez qu’il y a quand même de quoi faire et trouver son bonheur!

  • Après le liquide, repassons au solide, avec les protéines

Dans une alimentation ayant pour but de booster les 2 neurotransmetteurs que sont la sérotonine (hormone du bonheur) et la dopamine (hormone qui stimule notre éveil et notre motivation pour la journée), le petit déjeuner doit comporter des protéines.

Elles peuvent être animales et/ou végétales.

 Si elles sont animales, ce sera alors un petit déjeuner salé. En exemple, vous pouvez manger des œufs (2 œufs sur le plat, jaunes et blancs, 3 matins par semaine), du rôti de porc, de la viande des Grisons, du filet de dinde ou de poulet, du thon en boîte, du saumon, si vous consommez du fromage vous pourrez prendre de l’édam, du brie, de la mozzarelle, du bleu, du chèvre… ou encore un yaourt.

Si elles sont végétales, ce sera alors soit seules avec un petit déjeuner sucré, soit combinées aux protéines animales dans un petit déjeuner salé. En exemple vous pouvez manger de l’avocat ou des oléagineux (entiers, secs ou trempés, en purées, noisettes, amandes, noix de cajou, pistaches…).

  • Le bon gras est apporté par l’avocat, à la cuillère ou écrasé et salé avec du jus de citron façon guacamole, la purée d’amande, de noisette, de cacahuète, de noix de cajou ou encore dans une pâte à tartiner maison.

Ces bonnes graisses sont primordiales à notre santé. Elles apportent  les acides gras essentiels (c'est-à-dire qui ne peuvent pas être fabriqués par notre corps et qui doivent donc être apportés par notre nourriture) qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et permettent de prévenir les risques cardio-vasculaires et la dégénérescence neuronale.

  • Les bons glucides. Ils sont facultatifs, ce sera à chaque personne de se connaître et d’anticiper sa journée selon le rythme qu’elle va avoir, la dépense physique et mentale (qui demande beaucoup d’énergie également).

Ils seront apportés la plupart du temps par du pain qui doit absolument être :

  • Complet ou intégral. Les farines doivent utilisées doivent donc être soit en T150 soit en T180, ce qui veut dire qu’une bonne partie de l’enveloppe du blé (donc le son) a été conservé. Il s’agit de fibres non solubles qui sont nécessaires à notre digestion. 
  • Bio, car les résidus de pesticides et autres cochonneries sont concentrés dans cette enveloppe, donc manger un pain soi-disant bon pour la santé en s’empoisonnant encore plus à chaque bouchées… Merci bien !
  • au levain.

Autrefois les boulangers laissaient gonfler le pain longtemps alors qu’aujourd'hui tout doit aller vite. Pour ce faire, il est utilisé de la levure de boulanger, qui est acidifiante pour notre organisme.

Le levain naturel, lui, permet de libérer les éléments minéraux qui sont concentrés dans le son du blé et qui sont bloqués sous forme de phytates non disponibles pour l’organisme humain.

Ça permet de les rendre digestes et disponibles.

De plus, l’index glycémique d’un pain au levain sur farine complète est beaucoup plus bas que ceux réalisés à partir de farine blanche et à la levure. 

S’ils restent sous forme de phytates, les minéraux ne sont pas assimilés par l’organisme et peuvent conduire à une déminéralisation et s’accumulent dans l’intestin, ce qui peut provoquer des effets cumulatifs toxiques.

 

Tous ces petits déjeuners, surtout sucrés, peuvent être consommés tels quels, aliments après aliments, ou bien préparés d’autres manières : en smoothie, en riz au lait végétal, en miam ô fruit, en crème Budwig… Vous trouverez des recettes sur mon site.

Les cas particuliers.

  • Les personnes qui n’ont pas faim le matin.

Ce n’est absolument pas un problème, à partir du moment où la personne s’hydrate correctement.

Le verre d’eau, voir même 2 si elle ne consomme pas d’autre liquide comme du thé ou autre, est absolument nécessaire pour réhydrater le corps déshydraté par la nuit entre la transpiration et la respiration.

La sensation de faim arrivera de toute manière à un moment donné et à ce moment-là il faudrait avoir prévu une collation équilibrée, comme 1 fruit+1 bonne poignée d’oléagineux (crus bien entendu, à la croque ou sous forme de boules d’énergie – recette sur mon site).

Je tiens à ces 2 aliments en particulier car le fruit apporte de bons sucres et les oléagineux de bonnes graisses.

Notre énergie provient en premier lieu du sucre… Mais du bon !

Nos cellules sont entourées d’une doubles membrane lipidique (donc de graisse) et ont un besoin vital de celles-ci apportées par l’alimentation.

Si nous venons à manquer de ces 2 substances, le corps puise dans ses réserves… Mais le cerveau, lui, a énormément besoin de ce bon gras et de sucre et les répercutions en cas de manque ne se font pas attendre : étourdissements, pertes de mémoires, esprit embrumé, voir un léger mal de tête et des nausées.

  • Le jeûne intermittent.

Il s’agit là de la volonté de ne rien consommer de solide sur une période allant de 14 à 16 heures, soit du soir après le dîner jusqu’au lendemain 10h ou midi.

La règle essentielle est la même pour tous, l’hydratation.

Pour une reprise alimentaire à 10h, la personne aura le choix entre une collation (toujours fruit+oléagineux) ou bien un repas.

Les erreurs les plus fréquentes

 Elles sont au nombre de 4 :

  • Le manque d’hydratation.
  • Le manque de bonnes graisses.

Depuis tant d’années la chasse à graisse fait rage mais à côté de ça généralement les seules graisses absorbées sont les mauvaises et aucune bonne.

  • La consommation de sucre qui provoque des hypoglycémies réactionnelles toute la matinée.

Le pain blanc, les biscottes, le pain de mie, les céréales sucrées, les galettes de riz, la pâte à tartiner du commerce…. Mais aussi le jus de fruit du commerce !

  • Le manque de protéines.

Quelques exemples

(Feuille à distribuer)

 

Conclusion

On récapitule donc. Le petit déjeuner le plus équilibré qui soit doit être constitué de :

  • Eau
  • 1 fruit
  • Une boisson chaude
  • 1 protéine
  • Du bon gras
  • Facultatif : des sucres lents

Vous avez maintenant des explications, des exemples et des recettes que vous pourrez décliner de mille et une façons.

A vous de casser la routine et de tester autre chose de bon pour votre santé, mais également pour votre moral et votre humeur.

Je suis bien consciente du poids de la tradition et qu’il n’est pas toujours évident de changer les choses, mais la bonne manière est de modifier une petite chose à la fois (ici si vous deviez commencer par quelque chose ce serait pas trouver du bon pain comme on l’a vu) et de l’intégrer à votre quotidien jusqu'à ce que ça devienne naturel (21 jours pour créer de nouvelles connexions neuronales et 90 jours pour les ancrer en habitudes) avant de passer à une autre petite chose et ainsi de suite.

Les matins de la semaine, personne n’a généralement le temps ni l’envie de changer quoi que ce soit (bien qu’une fois intégré, un smoothie prend 5mn à réaliser et peut même être dégusté en faisant autre chose), alors les week-end et vacances seront le moment idéal.

Prenez soin de vous et de votre santé et merci d’être venus m’écouter."

 

_______________________________________________________________________________________________________

Ce blog n'accepte pas les commentaires, mais n'hésitez pas à converser avec moi par le biais de ma page Facebbok, et suivez-moi sur Instagram. <3<3<3


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.